Vous êtes


Détails du projet ""ON JOUE" : Faites vos jeux"

Saisi par : Sandrine BOUSSARD NILLY (email : faitesvosjeux@outlook.fr)

Les informations susceptibles d'être imprimées dans le livre souvenir du Forum apparaissent en vert.

Porteur du projet présent au forum : Sandrine BOUSSARD NILLY
Photo

Description :
« Faites vos jeux » vise à inclure les approches ludiques dans les apprentissages scolaires, plus particulièrement en FLS et FLE mais aussi dans un cadre transversal et interdisciplinaire.
Une telle démarche suscite, notamment par internet, de réels échanges entre apprenants de différentes langues et cultures, entre établissements scolaires de différents pays et, puisqu’il s’agit du jeu, il dépasse même le cadre de l’école. Ainsi, les participants sont invités à présenter les jeux traditionnels de leur pays ainsi que leurs règles, mais aussi des jeux originaux qu’ils auront conçus et confectionnés eux-mêmes ou des reportages et des interviews sur le jeu, réalisés auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes de tous âges.


Descriptif en 250 mots maximum :
« Faites vos jeux » est un projet international et collaboratif qui accompagne les enseignants et les incite à intégrer plus largement les approches ludiques dans les apprentissages, notamment en français langue étrangère et français langue seconde.
Le jeu est considéré de façon consciente et raisonnée, en lien avec les progressions et l'acquisition de compétences linguistiques mais aussi transversales. Ce projet tente de montrer comment le jeu est à même de convoquer les compétences les plus variées, linguistiques, interculturelles ou transdisciplinaires (littérature, sports, arts, maths…) et donc s'avérer un excellent élément de développement et de motivation pour l'apprentissage de la langue et de la culture françaises.
Le projet ouvert à tous les niveaux de langue (de A1 à B2, et même C1), engage les publics de tout âge, applicable en F.L.E et F.L.S, français langue d'intégration ou français professionnel, il a sa place dans les différents types d' établissements scolaires ou associatifs.
« Faites vos jeux » suscite, notamment par internet grâce au blog (http://faitesvosjeux.over-blog.com), à la page communautaire (https://www.facebook.com/ouifaitesvosjeux) et aux réseaux sociaux, de réels échanges entre apprenants de différentes langues et cultures, entre établissements scolaires de différents pays et, puisqu’il s’agit du jeu, il dépasse le cadre même de l’école. Ainsi, les participants sont invités à présenter les jeux traditionnels de leur pays ainsi que leurs règles, mais aussi à créer des jeux originaux qu’ils auront conçus et confectionnés ou des reportages et des interviews sur le jeu, réalisés auprès d’enfants, d’adolescents,d’adultes de tous âges.


Niveau(x) concerné(s) :
Maternelle - Primaire - College - Lycee - Lyceepro - Autre

Discipline(s) concernée(s) :
Lettres - LV - Autre

Nombre d'élèves concerné(s) : 1000

Personnes impliquées dans le projet : Co-pilotes Sandrine Boussard Nilly et Anne-Marie Pauleau

Etablissement(s)
: Collège Camille Claudel (Rouen), école primaire Marie Duboccage (Rouen), Franska Skolan (école française de Stockholm), Kantonsschule Wettingen (Suisse), école n°19 à Samarcande, (Ouzbekistan), Dimotiko Scholeio Méthonis (Grèce), École Haugenstu

Adresse de l'établissement principal :
Collège Camille Claudel 40 C Rue de Bammeville 76100 ROUEN

Éducation prioritaire ? Oui

Objectifs poursuivis :
Ce projet pédagogique vise à inciter les enseignants à associer plus largement le jeu dans les apprentissages, de façon consciente et raisonnée et non plus comme un simple divertissement sans lien avec les progressions ; il s'agit de montrer comment le jeu peut convoquer les compétences les plus variées, linguistiques, interculturelles ou transdisciplinaires (littérature, sports, arts plastiques, maths…) et s'avère donc un excellent élément de développement et de motivation pour l'apprentissage de la langue et de la culture françaises.
Utilisable à tous les niveaux (de A1 à B2, et même C1), engageant les publics de tous les âges, applicable en FLS, en FLE ou FLI, comme dans le français professionnel, le jeu a partout sa place pour qui a conscience de ses apports et sait l'inscrire dans son enseignement. Il s'agit donc de donner la place qui lui revient au jeu, en tant que source de motivation accrue, de production et mise en œuvre de multiples procédés d'apprentissage et de mémorisation et d'interactions langagières naturelles dans l'apprentissage de la langue française.
En faire prendre conscience et aider à une telle démarche, tel est aussi l'objectif du projet « On joue ».

Historique :
Année scolaire 2015-2016 version test du projet
Dans le cadre du projet, les participants devaient
– présenter les expériences de jeu qu'ils avaient menées dans leur classe, (Exemple : au collège Claudel, le projet a débuté en associant des élèves allophones et des élèves étrangers de l'INSA /Institut national des sciences appliquées)
– conduire des enquêtes sur les pratiques du jeu dans leur pays ou concevoir et réaliser un jeu original.
Les lauréats de cette phase test ont été révélés dans le prolongement du congrès de La Fédération internationale des professeurs de français de Liège en juillet 2016 où le projet a été présenté sous forme d'ateliers pédagogiques et d'animations auprès de 200 participants.
Année scolaire 2016-2017
Le projet a été reconduit avec une aide de la DGLFLF, s'orientant davantage sur le travail auprès des universités et des associations de professeurs à l'étranger.
Le concours a été allégé en même temps que s'enrichissaient les deux sites d'information et de ressources sur le jeu comme vecteur d'apprentissage et d'enrichissement culturel.

Année scolaire 2017-2018 :
Les activités se développent
 en France, avec les associations porteuses de cours de FLE aux migrants et les universités, les CASNAV
 à l'étranger, en collaboration avec les Services culturels des ambassades et les associations de professeurs
 grâce à des partenariats avec des éditeurs de jeux orientés vers l'enrichissement culturel et linguistique (Zexperts, Onthego, ..)


Description des étapes :
Il y a d'abord eu une phase de test puis un engagement accru des établissements scolaires qui s'est ensuite poursuivi par une étape de formation avec l'intérêt des associations des professeurs de français

Soutiens et supports :
Soutiens
ASDIFLE : Association pour la didactique du français langue étrangère
FIPF : Fédération internationale des professeurs de français
DGLFLF : Délégation générale à la langue française et aux langues de France (Ministère de la Culture et de la Communication)
Fédération Wallonie Bruxelles
Les Zexperts fle (éditeur de jeux FLE + blog pédagogique)
Jouer à débattre www.jeudebat.com
ALC spécialiste des séjours à la carte http://accueilalacarte.com/
Onthego (éditeur des jeux culturels « chronicards ») et éditions « 365 »
Éditions Clé international
La revue « Le français dans le monde »
etc
Supports
un blog http://faitesvosjeux.over-blog.com : actualités sur le projet, présentation de jeux qui peuvent être téléchargés et utilisés en classe

une page communautaire FB https://www.facebook.com/ouifaitesvosjeux présente des jeux mais aussi des réflexions sur les usages ludiques

Plus de 200 clés USB ont été distribuées lors des animations avec des jeux.

Des jeux « papier », des bons pour des téléchargements de jeux (collaboration, notamment, avec les Zexperts), des jeux du commerce ont également été distribués aux lauréats du concours et lors des animations.


Obstacles :
La difficulté pour certains enseignants de dégager du temps pour se former à l'analyse des apports des jeux afin de choisir les plus pertinents et de les adapter à leur public, du temps aussi pour acquérir et faire acquérir les gestes pédagogiques accompagnant l'utilisation des jeux

Bilan de l'action :
Bilan positif qui accompagne et/ou nourrit un intérêt réel pour le jeu en classe ; une interrogation sur les apports respectifs et la place du « gaming » et des jeux en ligne en général, par rapport au jeu, car cette action constitue
- une ouverture pédagogique qui dépasse les simples apprentissage pour encourager des comportements d'autonomie et de citoyenneté : travail en équipe, socialisation, gestion démocratique des problèmes (jeux coopératifs), et aussi acquisitions culturelles, par le biais des règles ludiques et des jeux supports retenus.
- Une démarche pouvant être envisagée en transversal : avec la participation des professeurs de sport, des autres langues, de fait, de la majorité des enseignants s'ils se sentent intéressés.
Nous avons reçu des témoignages des professeurs mais aussi des élèves qui pointent le jeu comme moteur pour l'apprentissage et la motivation.
Le fait de participer a un projet collectif, international leur a plu et ils ont souvent tenu à recevoir une attestation de participation et à nous envoyer des photographies du groupe ce qui souligne leur engagement.

Pour le projet : des frais d'acquisition de matériel (jeux, produits de bureautique dont une plastifieuse, ..), des frais de mission pour des animations en région et/ou à l'étranger (voyage, photocopies,...). Les interventions de formation à l'étranger, elles, ont été faites bénévolement.
Pour les professeurs participants: des frais d'impression et plastification de jeux mais beaucoup d'entre eux peuvent être réalisés à moindre coût et/ou avec l'aide des élèves et parents d'élèves. La participation au projet est gratuite.

Bilan général en 60 mots maximum :
Le projet ON JOUE a évolué durant trois ans et a touché un grand nombre de participants de différents publics, pays et structures. Adaptable à différents niveaux, il a permis une implication variable quel que soit le niveau de langue et de scolarisation allant de l' utilisation du jeu à sa conception et à la formation des enseignants.

Personnes susceptibles de témoigner (à quel titre) :
Laura Nicolas (participante et experte en didactique UPEC)
Alexandra Liski ( professeur participant ; l'université de Nancy )
Dominique Taffin (professeur participante ; ESIT, Paris )
Françoise SULE, participante, professeur de français à Franska Skolan (Stockholm) et à l'université de Stockholm
Cristina Enicova, présidente association des professeurs de français à Chisiniau (Moldavie)
Fatiha Bousmaha, secrétaire générale CNEFA Alger (association des professeurs de français en Algérie)

Collectivités, associations ou mouvements :
Associations nationales de professeurs de français : Fransklärarföreningen (Suède), ARPF (Roumanie) , APF (Moldavie),CNEFA ( Algérie), APFAZ (Azerbaidjan), Belgique Ouzbékistan ,…
Universités: UPEC (université Paris-Est Créteil), université de Nancy, ESIT (École supérieure d'interprètes et de traduction, Paris III Sorbonne Nouvelle), Paris Saint Denis
Certains services culturels des ambassades et Instituts français
Secours Populaire ( Rouen)
Stagiaires AUF (tutorat 2 mois d'étudiants stagiaires de l'Association Universitaire de la francophonie, futurs enseignants)
CASNAV de l'académie de Rouen

Par ailleurs de très nombreux enseignants sont touchés de façon individuelle ou à travers des groupes grâce à notre blog et notre page communautaire FB (Innovation Fle, professeurs de français et francophones dans le Monde, dans le Fle de l'action, professeurs de français au primaire, …) et de façon générale via les réseaux sociaux (LinkedIn, Pinterest, ...)


Ce qui est transposable :
Le travail en équipe et l'entraide, l'importance des règles, la régulation opérée par les élèves, l'attention à l'expression orale, l'engagement individuel et en équipe, la réponse à une demande de variété et donc d'individualisation dans les modes d'apprentissage, ...

Motivations pour participer au forum :
Faire partager la conviction que le jeu est une approche pédagogique parmi d'autres et donc dédiaboliser le jeu tout en faisant prendre conscience du fait qu'il n'est pas un supplément facile mais un mode d'apprentissage qui demande, comme les autres, à être analysé, appris, à faire des choix, à envisager des aménagements et démarches personnelles en fonction de son mode personnel d'enseignement, les contenus visés, les publics ciblés. L'envie de témoigner que les apprenants sont capables de s'impliquer dans un projet international quel que soit leur niveau de langue et de scolarisation et que l'interaction entre pairs est souvent naturelle et que le jeu permet ces conditions favorables.

Statut : En attente

Voici ce qui est joint à ce projet :
-> entraide_entre_eileives_6.pdf